Irritations au niveau de la vulve, relations sexuelles douloureuses… la sécheresse intime est gênante et déséquilibre la flore vaginale. C’est un phénomène courant. Car, contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas seulement les femmes ménopausées qui en souffrent. Une femme sur deux est touchée. Vous pouvez réagir, des solutions existent pour l’éviter !

Améliorer l’hydratation vaginale

La sécheresse vaginale est causée par la déshydratation des muqueuses. Elle est source de nombreuses sensations d’inconfort au quotidien. Une femme victime d’une sécheresse intime peut en effet sentir une certaine douleur ou des irritations au niveau de son vagin et de sa vulve à certains moments de la journée. Adoptez des petites habitudes de soin pour préserver une muqueuse moins fragile. Optez pour des produits d’hygiène non agressifs, c’est-à-dire un produit avec un pH neutre et sans antiseptiques. Privilégiez le savon aux lingettes. Les lubrifiants à base d’acide hyaluronique permettent également d’améliorer l’hydratation vaginale. Appliquez de temps en temps du lubrifiant sur votre vulve : deux à trois fois par semaine. Vous pouvez aussi utiliser une crème basique, cold-cream.

Opter pour des dessous en coton

Les sous-vêtements en dentelle attirent beaucoup les femmes par leur effet sexy. Mais si vous voulez éviter la sécheresse intime, vous devez faire une croix dessus. En effet, la lingerie à base de matière synthétique peut causer des irritations au niveau vulvaire. Plus doux au porté, les sous-vêtements en coton sont à privilégier dans votre armoire. Cette fibre végétale laisse respirer la peau. Par ailleurs, ne portez des protège-slips que pendant votre période des règles seulement. Par leurs propriétés absorbantes, ces protections dessèchent très vite les muqueuses vaginales. Il est également conseillé de porter moins de jeans slim afin d’éviter la compression.

Songer aux plantes naturelles

Les plantes naturelles sont particulièrement une solution efficace pour prévenir la sécheresse intime. Le lin, le houblon ou encore la sauge abondent en œstrogènes d’origine végétale. Ces plantes apportent l’hydratation nécessaire aux muqueuses. Elles sont disponibles dans les pharmacies sous forme de gélules. Mais avant d’en acheter, il est préférable de consulter un spécialiste, car les phytoestrogènes ne sont pas recommandés pour certains cas, comme pour les personnes qui souffrent d’hypothyroïdie.

 Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *