Les zones érogènes sont les parties du corps qui permettent de ressentir du plaisir sensuel. La connaissance de ces points aide à tirer profit de l’acte sexuel et de partager le plaisir. Retrouvez ci-après quelques rappels sur les clés du désir.

Les zones érogènes chez l’homme

La gent masculine est particulièrement sensible aux stimulations situées autour de ses parties génitales. Les alentours immédiats de la verge sont ainsi à caresser pour avoir une érection. Le gland, c’est-à-dire la tête du pénis concentre d’un grand nombre de terminaisons nerveuses. Ce qui en fait une zone érogène de premier choix pour les préliminaires. Les hommes apprécient également les sensations que les caresses sur les testicules leur procurent. Cette surface excitable s’étend vers l’arrière des bourses jusqu’aux alentours de l’anus. Les partenaires masculins éprouvent aussi de la sensibilité au niveau des lèvres. Les doux baisers, les mordillements ou les succions sont particulièrement efficaces pour le cou et le torse.

Les parties très sensibles chez la femme

Pour la femme, les zones érogènes sont également multiples. Les seins sont particulièrement sensibles. Que ce soit clair, la taille de la poitrine ne compte pas. Le plaisir reste le même, quelle que soit la pointure du bonnet. Chers messieurs, il est inutile de malaxer les glandes mammaires de vos partenaires avec forces. Les nerfs sont concentrés au niveau des tétons. De ce fait, il faudra se focaliser sur ces deux points. Les caresses font leur effet lorsque les mamelons durcissent. La peau féminine sous les aisselles est également très sensible, tout comme le lobe des oreilles ainsi que le cuir chevelu. Sur le corps, le nombril et le ventre en générale sont érogènes. Les connaisseurs savent aussi comment bien chatouiller les genoux, et pourquoi pas les orteils.

 Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *