Dans une ère où on peut trouver toutes les informations sur une personne à l’aide d’un clic, il est difficile de résister à l’envie de stalker. On aime voir ce que devient une personne qu’on a perdue de vue, que ce soit un simple ami ou un ex. Cette curiosité n’a rien de malsain dans certains cas, car on se contente de regarder vite fait. Pourtant, le fait de stalker peut rapidement créer un sentiment d’obsession qui peut être dangereux. Surtout lorsqu’on est en couple et qu’on ne peut pas l’avouer à son partenaire.

Un acte entrainant des crises de jalousie

À première vue, stalker est un acte innocent où on se sent mené par la curiosité de connaitre des informations sur la vie d’une personne en particulier. Stalker n’engage aucune approche directe, car on est juste dans l’ombre à suivre les faits et gestes d’une personne. Seulement, si cet acte devient répétitif, voire obsessionnel, c’est là qu’un problème réside.
Le fait de stalker peut se faire sur une connaissance, un ex, un inconnu ou tout simplement sur son partenaire. Dans les rapports amoureux, il est normal d’avoir envie de savoir ce que son partenaire fait sur les réseaux. Mais le surveiller 24h/24 en dramatisant chacun de ses likes et des personnes avec qui il parle revient à un acte de jalousie maladive.

Est-ce un acte de tromperie ?

Tromper son partenaire implique des rapports charnels et sentimentaux. Le fait de stalker sur les réseaux sociaux n’est pas un acte de tromperie, mais reste problématique dans le couple. C’est une obsession qu’on développe envers une personne en particulier et qui peut menacer la relation amoureuse.
Stalker une personne montre qu’on a des conflits intérieurs à résoudre. Si c’est un ex, on sera face à ses anciens sentiments douloureux, montrant qu’on n’a pas totalement tourné la page.

 Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.